Présentation

(s)lowtech est un projet amorcé par PiNG en 2013 dans le cadre de Nantes Capitale Verte. Dans sa première version, le projet avait pour ambition d’explorer avec les citoyens des solutions alternatives à l’obsolescence des équipements informatiques et électroniques : réparer et détourner !

Réparer : (re)mettre les mains dans nos machines pour se (ré)approprier leur sort, développer des compétences, savoirs ou solutions alternatives pour réparer plutôt que jeter ;
Détourner : appuyer sur pause pour explorer le potentiel des équipements existants mais considérés comme obsolètes (ex. souris, lecteur de disquette, magnétoscope…) et leur trouver de nouveaux usages.

Au cours de cette première expérimentation, notre ambition a bien souvent été mise à mal. Bien qu'entourés de bricoleurs avertis et compétents, nous avons été confrontés à nos limites en terme de compétences techniques pour réparer les objets défectueux. Nous avons aussi souvent été bloqués dans la réparation par la conception de l'objet lui-même, une conception de plus en plus opaque imaginée par des inventeurs et fabricants non désireux de le voir réparer et préférant ré-équiper les ménages. Frustrant ? Certes, mais cela raconte surtout une histoire que nous souhaitons relayer, soulève des questions que nous souhaitons partager et ce afin de faire prendre conscience aux uns et aux autres des enjeux environnementaux, sociaux, économiques (…) qui se cachent derrière ces objets de notre quotidien.

Il nous reste encore beaucoup à explorer et questionner. C'est la raison pour laquelle, nous souhaitons poursuivre les actions autour de la réparation d'objets électroniques et informatiques et partager nos expériences et réflexions.

Par ailleurs, depuis le lancement du projet (s)lowtech, PiNG a ouvert un nouvel espace d'exploration des pratiques numériques : le fablab Plateforme C. Parmi les nombreux « mythes » sur lesquels se sont construits les fablabs, il se dit de ces lieux que ce sont (aussi) des ateliers de réparation. Alors, légende ou non ? C'est ce que nous allons tester dans cette nouvelle version du projet (s)lowtech en encourageant l'usage de Plateforme C comme atelier de réparation et en documentant et partageant cette expérimentation.

(s)lowtech doit servir à questionner l'obsolescence des objets qui nous entourent, à tester des façons de résister à cette obsolescence par le biais de moments forts (ateliers, interventions, résidence, discussions) avec une communauté (que nous espérons toujours plus large) de bricoleurs/bidouilleurs souhaitant partager compétences, savoirs et questionnements et tisser du lien autour de sujets aux enjeux sociétaux clés.

Vous nous rejoignez ?