Retours sur les moments forts

CLICK HERE FOR ENGLISH VERSION

Ce texte fait partie d'une série de publications rédigées à l'issue de mon temps de résidence à Nantes, en tant que chercheur invité par l'association PiNG. Il est précédé d'un autre article, intitulé « Des mondes en mutation »

Afin d'examiner les différentes voies envisageables pour nous détacher des contradictions du monde contemporain – en particulier celles liées aux relations matérielles qu'entretiennent les personnes avec les objets qu'elles utilisent quotidiennement -, je vais de nouveau utiliser mon expérience passée dans le domaine des déchets électroniques. Un jour à Plateforme C, à Nantes, j'ai entendu ceci : « chaque objet a une histoire ». Cela fait écho, sans aucun doute, à une partie de notre expérience au Brésil – tous les objets que l'on voit en réparation sont apportés par quelqu'un qui a quelque chose à raconter à leur sujet. Mais en réalité, l'histoire démarre toujours bien avant cela.
...continue reading

ffCLICK HERE FOR ENGLISH VERSION

Début septembre 2016, PiNG a eu le plaisir d’accueillir le chercheur, écrivain et professeur (entre autres !) brésilien Felipe Fonseca. Au cours d’une résidence d’un mois, il a observé et participé à de nombreuses activités de l’association dans le cadre de son projet de recherche TransforMatéria.

Des mondes en mutation

Ce texte fait partie d'une série de publications rédigées à l'issue de mon temps de résidence à Nantes, en tant que chercheur invité par l'association PiNG. Il est suivi d'un autre article, intitulé « Savoirs, savoir-faire et travail »

Avant d'arriver à Nantes pour ma résidence de recherche, je suis allé sur Internet pour en apprendre plus sur la ville. Autrefois cité industrielle, j'ai lu qu'elle était désormais reconnue en tant que capitale verte. Nantes abrite un certain nombre d'initiatives liées aux modes de vie durables, elle est dotée d'une importante population étudiante et d'un réseau de transports en commun correct, et elle devient peu à peu un haut-lieu de la créativité, voyant naître de nombreux projets innovants. On peut donc dire que je suis arrivé ici à la recherche d'idées inspirantes pour le futur, que je pourrais ensuite ramener à la maison lorsque je rentrerais au Brésil. Mais je me suis finalement retrouvé à contempler le passé. Et c'est à cause d'Ubatuba, la ville dans laquelle je vis, telle que je la connais aujourd'hui.

...continue reading