La quincaillerie collaborative

Samedi 11 octobre, ça s'active au Centre social de Chemillé. Une quarantaine de personnes est rassemblée en petits groupes. Certains s'affairent autour d'un sac-cabas à roulette. Un tube de la poignée est cassé. On perce, on visse... Le voilà remis en état, plus solide que lors de son achat. Une machine à coudre aide à transformer une robe abîmée mais adorée en jupe. Chacun échange ses questions, ses astuces. Du matériel électronique est osculté. C'est le Repair Café mensuel de Chemillé.

De 6 mois à 75 ans, tous les âges se croisent ici. La dynamique autour du DIY (*) est forte dans cette commune du Maine et Loire. Un Fablab ou plutôt "local de bricolage local", le Boc@l,  est en cours de construction sur un espace mitoyen du centre social.

En fin de matinée, Thomas de Ping lance un débat autour de l'obsolescence programmée.
La discussion s'étend autour d'un dernier café. Des flyers sont posés sur une table basse qui attirent mon attention : "La Quincaillerie Collaborative". Chouette idée! Yvan, l'animateur du centre, m'oriente vers Fred qui a monté le projet et qui est présent ce matin, évidemment.

Menuisier de métier, Fred est un "partageux" plein d'idées qui m'invite à découvrir le principe de cette association mutualisant les fonds de tiroirs des bricoleurs. Rendez-vous est pris une heure plus tard dans un magasin de matériaux de construction écologique. J'ai de la chance, le samedi est le jour des permanences de l'asso.

Retrouvez la Quincaillerie Collaborative sur
FB : https://www.facebook.com/laquincailleriecollaborative
laquincailleriecollaborative@gmail.com
02 41 62 32 65
06 68 69 35 42

(*) DIY ou Do It Yourself. En français dans le texte, fais-le toi même

Article proposé par Julien Merlaud, adhérent à PiNG

Leave a Reply